I.D.DESIGN 2008 All Rights Reserv Contact info: Tel:1234-5678-91011121 Mail:DZN@mail.com

Benoît Pouplard        Céramique

Ultima Thulé c'est faire cap au nord, pour que la crise écologique soit entendu comme l'opportunité d'un idéal réaliste et non pas se refuser à l'opportunité d'un autre horizon parce que nous n'aurions de cesse de faire cap au pire

Ultima Thulé

«...nos yeux s'égaraient à ce spectacle en un vertige de fin du monde. Le front montrait ses blessures bleu vif, tandis que les vagues puissantes des raz de marée giflaient et sapaient les pics et caps glacés encore en place. Dans cet effondrement qui continuait de longues minutes, la mer était totalement couverte de brash, encombrée de tapis de bourguignons, que ces icebergs perçaient en remontant et fusant hors de l'eau, éventrant le tapis et bousculant les blocs, pressant la glace qui avançait vite dans le fjord, animée par une houle ample qui a relayé les redoutables déferlantes brunes des premiers 100 mètres et du début de l'apocalypse... »

Christian Kempf . Icebergs, Cathédrales en péril

 

Au IV ème siècle av. J.C., un massaliote nommé Pythéas franchit les colonnes d’Hercule et poussa au-delà, vers les limites du monde connu, dans les lointaines mers polaires boréales. Il y aurait découvert une île mystérieuse au climat étrange appelée Thulé. Il avait consigné ses observations dans un ouvrage perdu, De L’'Océan, dont quelques échos nous parviennent par le biais de la tradition :

"...Et Pythéas s'aventure encore plus loin vers le Nord, en des lieux où le froid transperce les os et où on ne peut ni marcher, ni naviguer, des lieux dans lesquels la terre et la mer sont ensemble en suspension."

Ile des confins, Thulé est un au-delà géographique, au-delà imaginaire, au Septentrion. Thulé serait l'avatar d’un monde extraordinaire, sorte d’utopie atemporelle. Thulé dit une géographie mouvante .

Ultima Thulé dit une tectonique glacière, une chorégraphie du chaos, une esthétique des processus en court dans les glaces du grand nord. Les sculptures qui peuplent Ultima Thulé, explorent les limites du processus céramique, la fusion, la déchirure, l'accident, le chaos. Elles évoquent la fragilité des équilibres écologiques, le mouvement permanent de cette matière vivante qu'est la glace. Mes porcelaines préparées (comme on dirait d'un piano "préparé"), émaux bleu glace ou céladon, captent l'âme des fronts de glacier qui se disloquent pour retourner à l'état liquide.

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon